compte


compte
Compte, m. penac. Le quayer où est la recepte et la mise, Accepti et expensi tabula, voyez Compter. Ratio.
A ton compte, Vt rationem te dictare intelligo.
Ce compte que nous venons de faire, est le compte de Grecin, Is calculus Grecini rationem continet.
Abbreger son compte, Conferre in pauca rationes.
Charger ses comptes de despenses inutiles, Onerare rationes, Futilibus ac inanibus impensis.
Faire le compte rond, Rotundare summam. B.
Le compte rond, Quadrans summa. B.
Compte rompu, Excurrens summa. B.
Tu as ton compte, Metaphorice, pour dire, Tu es en tes goguetes, Delicias facis. B. ex Terent.
Demander compte avec aucun, Demander qu'on vienne à compte, Expostulare computationem.
Demander compte de son administration, Rationem vitae et magistratus gestis reposcere.
Mettre, coucher, ou escrire parmy ses comptes, Rationibus, et in rationes referre, inducere in rationem pecuniam aliquam.
En tenir compte et faire recepte, Rationibus referre, et in rationes.
Presenter ses comptes, Edere rationes.
Faire compte, Computare, Enumerare, Calculum imponere, Rationem supputare, Rationem dictare, Rationem inire, Rationes colligere.
Faire compte avec aucun, Disputare vel Supputare rationem cum aliquo, Calculum ponere cum aliquo.
Je vueil faire compte final avec toy, Volo tecum rationem putare, vel perputare, Peragere.
Clorre et affiner un compte, ou arrester, Conficere rationes.
Compte examiné, clos et affiné, Rationes dispunctae et subductae, et subscriptae. B.
Le compte clos et arresté, Rationes confectae et consolidatae. B. ex Cicerone.
J'ay fait mon petit compte, Subduxi ratiunculam. B. ex Plauto.
Ils furent d'accord touchant le compte, Ils trouverent leur compte, Conuenit ad nummum. B. ex Cic.
Je fay mon compte que, etc. Mea sic est ratio. B. ex Terentio.
Tu ne faisois pas ton compte que, etc. Non ita statuebas. B. ex Cic.
On fait compte avec l'argentier ou banquier, Supputatur ratio cum argentario.
Tenir compte de ce qu'on a despendu, au chapitre de la despense, Ferre expensum.
Je trouve mon compte, Constat mihi ratio. B.
Ouïr et examiner un compte, Expungere rationes, vel Dispungere rationes. B.
Qui tient le compte, Ratiocinator.
Dresseur de comptes, Calculator.
Rendre ses comptes, Rationes referre.
Rendre compte, Dire la cause pourquoy, Rationem reddere, Afferre causam, Dicere causas rei.
Rendre ou oüir un compte, Putare rationem cum aliquo.
Rendre compte comme on a fait son devoir, Persoluere rationem officij.
Tu rendras compte de tout ce qu'ils auront fait, et en respondras, Praestabis eorum omnium facta. B. ex Cic.
Requerir que quelqu'un rende compte, Ad calculos aliquem vocare.
Recevoir les comptes de son fermier, Rationes a colono accipere.
Retourner à son premier compte ou propos, Ad calculos reuerti.
Quand en faisant un compte on trouve qu'on a mis autant qu'on avoit receu, Summa rationum quadrans.
Le compte se trouve jusques à un denier pres, Ad nummum conuenit. Sub summa.
Le compte ne se trouve point, Non comparet argenti ratio, Non constat ratio.
Je trouve mon compte, Ratio mihi constat. B. ex Plinio iuniore.
Venir à compte avec quelqu'un, Calculum ponere cum aliquo.
Le compte vient bien, C'est le compte, Quadrat ratio. B.
Le compte est bon, Ratio equidem constat. Plaut.
Les comptes n'ont pas esté bien veuz, Male putata est ratio.
Les maistres et gens des comptes, Praefecti rationum regiarum, Rationales. B. ex Iustiniano.
Compte, pour un recit ou narré, Narratio, Fabula, voyez Conte.
Le compte est tout notoire, Nota fabula est. B. ex Quintil.
Aider au compte, Mimo subseruire. B.
Un compte couvert, Personata fabula. B.
C'est le bon du compte, Condimentum fabulae. B. ex Plauto.
Petis comptes, Logi, Dicta, et Ridicula. B.
Tout compter de fil en aguille, Denarrare. B. ex Terent.
Il nous en comptera tantost de bonnes, Fabulam incoeptat. B. ex Terentio.
Homme duquel doit tenir grand compte, Pretij magni homo, aut magnae existimationis.
Quand le Roy tient grand compte d'aucun, Esse magno loco apud Regem.
J'ay tousjours tenu grand compte de toy, et t'ay fort estimé et prisé, Te semper maximi feci.
Tu l'aimes que tous les autres, et en tiens plus de compte, Est primus apud te.
Ce a esté la chose la plus principale aux anciens, et de quoy ils ont tenu plus de compte, Principale fuit apud exteros de agricultura praecipere.
Tenir plus de compte de quelqu'un, que de la Republique, Praeuertere aliquem prae Republica.
Tenir peu de compte de quelque chose, Paruipendere.
Ils ne tiennent compte de ce que je dis, Quae dico paruipendunt.
Ne tenir compte de ses biens, ne de sa vie, Negligere periculum fortunarum et capitis.
Ne tenir compte de quelque chose, et ne s'en chaloir, Negligere, Contemnere aliquid.
Ne faire aucun ne tenir compte de quelque chose, In negligentiam adducere aliquem.
Faire compte d'aucun, Aliquem respicere. B. ex Terentio.
En doit -on faire compte? An in aliquo numero ponendus est? B. ex Cic.
L'un ne tient compte de l'autre, Vterque contemnit alterum.
Ne tenir pas si grand compte de ses affaires que de la Republique, In minimis suas res ponere, de Republica vehementius laborare.
On ne tient compte de cest advocat, Hic aduocatus friget in foro. B. ex Cicer.
On ne fait compte de l'estude, Studium artium liberalium friget. B.
Il me sembloit à veoir que je cognoissoy combien grand compte tu faisois de luy, Nosse locum mihi videbar quem apud te is teneret.
Qui ne tient compte de quelqu'un, Negligens in aliquem.
Je ne fay compte de cela, Ea res modice me tangit.
Je n'en fay pas grand compte, Paruipendo.
Quand quelqu'un ne fait compte de quelque chose, mais la desprise, Sordere alicui res aliqua dicitur.
Il ne faut point faire de compte de tous ces biens que tu appelles biens, Omnia illa quae bona tu vocas, necesse est obscurari, et non apparere.
Faisant peu de compte de parler des gens, Parum abhorrens famam.
Ne tenir compte d'aucun, Abiicere aliquem, Nihil facere.
Ne tenir compte d'aucun au pris de soy, Aliquem prae se contemnere.
Ne tenir compte de quelque chose, Nihili facere, Respuere, Nullo loco numerare.
Ne tenir compte de la loy, Legem transire.
Ne tenir compte de soy, Abiicere se atque prosternere.
Delaisser ou ne tenir compte de sa vigne, Vineam derelictui habere.
Ne faire, ou ne tenir compte des prieres d'aucun, Aduersari preces alicuius.
Ne tenir compte de quelque chose non plus que de rien, Ducere aliquid pro nihilo.
Qui ne tient compte de Dieu ne de ses parens, Impius.
Qui ne tient compte de l'estude, Auersus a Musis.
Qui ne tient compte d'autruy, Contemptor.
Qui ne tient compte des choses qui sont pres, Incuriosus proximorum.
Il n'a tenu compte de chose plus que de mon profit, ou à la comparaison de mon profit, Omnia sibi post putauit esse prae meo commodo.
Nous ne tenons compte l'un de l'autre, Abiecti et neglecti inter nos sumus.
Personne ne tient compte de moy, Ignorant me omnes.
De qui on ne tient aucun compte, Despicatus, Abiectus, Fastiditus.
De quoy on ne doit tenir compte, Poenitendus.
On ne tient compte de justice, ne de bonté, Nec iustitiae vllus est, nec bonitati locus.
Ne tenant compte d'une si petite observation, Securus tam paruae obseruationis.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • compte — [ kɔ̃t ] n. m. • XIIe; cunte 1080; lat. computus, de computare I ♦ Détermination d une quantité. 1 ♦ Action d évaluer une quantité (⇒ compter); cette quantité. ⇒ 1. calcul, dénombrement, énumération. Faire un compte. Le compte des dépenses. Faire …   Encyclopédie Universelle

  • compte — COMPTE. s. m. Calcul, nombre. Il sait le compte de son argent. On a donné à ce sommelier le linge, la vaisselle par compte, en compte. J ai trouvé cent écus dans ce sac, c est le compte. Faire un compte. Venir à compte. Je vous ferai votre compte …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • compte — COMPTE. s. m. On prononce conte, Calcul, supputation, nombre. Il sçait le compte de son argent. on a donné à ce Sommelier le linge, la vaisselle par compte, en compte. j ay trouvé cent escus dans ce sac, c est le compte. Il signifie plus… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • compté — compté, ée (kon té, tée) part. passé. 1°   Dont on a fait le compte. Les têtes de bétail ayant été comptées. •   Vous lui pourrez bientôt prodiguer vos bontés [à votre fils], Et vos embrassements ne seront plus comptés, RAC. Andr. IV, 1. •   Les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • compté — Compté, [compt]ée. part. pass. Il a les significations de son verbe. Nos jours sont comptez. marcher à pas comptez. On dit prov. & fig. A brebis comptées le loup en mange bien une, pour dire, qu Une chose dont on sçait le compte, ne laisse pas… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Compte — (fr., spr. Kongt), Rechnung, Conto; C. rendu, Rechnungsablegung eines Beamten über die verwalteten Gelder. Daher Comptabel, zu Rechnungsablegung verpflichtet, verantwortlich; Comptabilität, Verpflichtung zur Rechnungsablegung, Verantwortlichkeit …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Compte — (franz., spr. kóngt ), Rechnung, Konto; C. rendu (spr. rangdǖ), Rechnungsabschluß, Rechenschaftsbericht, Rechnungslegung; auch Sitzungsbericht …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Compte — (frz., spr. kongt), Rechnung; C. rendu (spr. rangdüh), Rechnungsablegung, Rechenschaftsbericht …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Compte — (frz. Kongt), Rechnung; C. rendu (Kongt rangdüh), Rechnungsabschluß, Rechnungsablegung; Rechenschaftsbericht …   Herders Conversations-Lexikon

  • compte — (kon t ) s. m. 1°   Action de compter ; résultat de cette action. Faire un compte. Il sait le compte de son argent. Le compte est juste. •   J ai reçu des compliments sans compte, SÉV. 101. •   J ai perdu plus que tous les autres en chevaux et en …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré